Cartouche du titre

L’histoire du conseil en image

Le métier de consultant en Image n’est pas nouveau, l’importance de l’image chez l’ humain n’est pas nouvelle, la cohérence entre notre style vestimentaire, nos couleurs et nos envies n'est pas nouvelle…et pourtant …Nous restons persuadés que "le métier de conseiller en image" est “nouveau” ...

Dès le XVème siècle, on découvre l’importance de savoir maîtriser son image. Il faudra attendre le XVIIème siècle pour voir apparaître des conseils liés à l’image dans le monde de la mode. L’importance des couleurs et la découverte du fonctionnement des couleurs mêmes, vont susciter curiosité, questionnement et analyse de l’image d’un individu. Il sera à son apogée dans les années 80 puis galvaudé au début des années 2000 plus particulièrement en Europe.


Le Consultant en Image plus communément appelé en France Conseiller en Image (relookeur) travaille sur l’impact visuel d’un individu ou d’un groupe sur l’optimisation de son capital image personnel.
 La communication verbale et non verbale est aujourd’hui la clef du succès dans les domaines professionnels ou personnels. Le consultant en Image et communication aide à travers diverses techniques spécifiques à valoriser et orienter une personne, un groupe ou une marque au plus près de son caractère, de ses valeurs et de sa personnalité.

Bien trop d’erreurs existent, à ce jour, concernant cette profession.
 A la lecture de beaucoup de sites internet, d’articles, de sources de conseillers en image mal informés ou de documentations liées à cette profession, nous trouvons les informations suivantes :

« Cela vient des Etats-Unis, berceau du métier de consultant Image !»
« Le conseil en image connu depuis une dizaine d’années en France ! »
«  Le conseiller en image travaille dans l’esthétique et des diplômes n’existent pas !»
«  Cette profession est dédiée aux femmes d’âge mur !»

ou encore

 » Le conseiller en image ? Ce n’est pas un métier ! »

La France, n’a pas découvert il y a 10 ans la profession, mais l’a inventé il y a près de 230 ans alors que les USA l’ont développé il y a 50 ans.

Un simple exemple, en France le consultant en image est appelé :

  • Relookeur,
  • Coach conseil en image,
  • Coach en image,
  • Conseiller en image,
  • Conseiller en image et communication etc…

Pourtant cette profession s’appelle dans le monde entier :

« Image consultant », dans tous les pays anglophones
, « Consultoria Imagem » au Portugal et/ou en Espagne
, « Consulenza Immagine » en Italie.
 Entendez par là… Consultant en Image… Cherchez l’erreur….

Seule la France regorge de termes aussi différents les uns des autres et démontre la fragilité d’un secteur mal défini ainsi que peu reconnu et réglementé dans notre pays.


Pourtant, c’est en 1778 que le terme « Conseiller de mode » voit le jour et fait apparaître des techniques spécifiquement liées à notre profession. Un métier alors prisé des bourgeoises et femmes de la cour, s’affolant au magasin le « Grand Mogol » de Rose Bertin rue St Honoré, alors Ministre de la Mode et amie de Marie-Antoinette, Reine de France.

100 ans plus tard les grands magasins (connus aujourd’hui sous le nom de Galeries Lafayette) en feront un véritable métier et conseilleront des milliers de jeunes bourgeoises et élégantes de l’époque. Face aux choix difficiles de cette époque quant aux tailles des corsets, aux couleurs criardes (alors teintes par les premières usines de teinture) aux formes des robes, elles se voyaient conseiller par de vraies professionnelles.

Les ravages de la guerre en Europe feront fuir beaucoup de métiers tertiaires, tels que le conseiller en Image dit conseiller de mode. Il traversera alors l’Atlantique et se développera aux États-Unis où il s’agrandira et se développera à la vitesse de la lumière sur différentes techniques.

Aujourd’hui largement galvaudé depuis les années 2000 en France par les médias et les émissions télé, s’inspirant d’émissions anglaises, Américaines ou Canadiennes pour la plus part, la profession souffre d’une image futile, esthétique et tendance qui sera un jour vouée à mourir ! 
L’inverse même de l’essence du métier…

(Texte déposé à l’INPI par Lyly Lemêtre – Propriété intellectuelle de Lyly Lemêtre- Reproduction totale ou partielle de ce texte strictement interdite)